Blog
Tous les billets
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] SuivantFin
Ecrasons l'inepte  -  par Voltaire

          L'ENA l'école de l'ANE *   (Diaporama à télécharger)

Lucas, dans son dernier billet, montre une fois de plus un exemple de cette épouvantable gestion énarchique. (Fonctionnement catastrophique de ces politicien(ne)s irresponsables qui sont toujours protégés par la Justice.)

LA FRANCE ET LES ROIS POLITIQUES  *  (A cliquer)

Une réforme urgente du fonctionnement de l'Etat s'impose. Tous en parlent... qui osera la faire ?

* (Documents édifiants qui circulent sur Internet.)

Publié le 02/01/2017 15:00  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Haut

http://france3-regions.francetvinfo.fr/poitou-charentes/quatre-graphiques-comprendre-derive-financiere-ex-poitou-charentes-1159241.html
 

Concernant la "curieuse" gestion de l'ex-région Poitou-Charente, qui la mettait en cessation de paiement, sans la fusion des régions (La Nouvelle Aquitaine), et les graves anomalies comptables constatées lors de cette fusion par ses ex-responsables pour tenter d'en masquer les conséquences, tentant de la noyer dans les comptes de la nouvelle région.

Un passage qui en dit long sur les pratiques en coulisse : "Comment en est-on arrivé là ? 

La région sous-estimait chaque année les besoins budgétaires de ses services. Déjà précaire, ce système explose en vol en 2015. Cette année-là, des services arrivent à court de crédit dès le premier semestre. L'équipe de Jean-François Macaire est alors obligée de reporter ces dépenses après la fusion... et évite ainsi la cessation de paiement.


Ce chapitre du rapport de la Chambre régionale des comptes finit de dépeindre la gestion hasardeuse de la région Poitou-Charentes. Il recèle également une pépite qui en dit long sur la guerre Rousset-Royal. En quelques lignes, le président de la Nouvelle-Aquitaine proteste contre la décision des magistrats, qui refusent de déclarer les comptes de la région de Poitou-Charentes "insincères".

Ségolène Royal et Jean-François Macaire échappent à toute poursuite judiciaire. Alain Rousset ne se laisse pas faire et enfonce littéralement ses deux adversaires politiques : "[La] position de la chambre m’interpelle dans la mesure où elle vient valider une pratique budgétaire consistant à minorer les dépenses de fonctionnement […]. La chambre, en qualifiant cette pratique de régulière, […] risque de banaliser [cette dérive]."


Si l'on comprend bien, les magistrats "décident", en fonction de critères connus d'eux seuls, qui est sincère et qui est insincère ?  Ce sont donc bien des "Grands Prêtres"

Publié le 01/01/2017 17:18  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Haut
Ecrasons l'infâme  -  par Voltaire

La Ligue des Droits de l'Homme vient de faire condamner une mairie à retirer une crèche confectionnée par des enfants et des handicapés venus de Bethléem. De quoi se mêle-t-elle ?

En quoi cette réalisation, sorte d'oeuvre d'art éphémère, est-elle une atteinte aux droits de l'homme ?

(La ville de Paray-le-Monial est jumelée avec Bethléem depuis 2003 sous couvert du Consulat de France à Jérusalem et de Yasser Arafat.)

A contrario, pourquoi en France, dans certains quartiers, les femmes n'ont pas le droit d'aller dans un café ni de s'habiller comme elles le veulent ; et que cela est accueilli par un silence assourdissant par cette même Ligue des Droits de l'Homme (et par la Justice) ?

Publié le 01/01/2017 08:59  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Haut
Gaullisme social ?  -  par Guermelin

Beaucoup de personnalités n'hésitent pas à se réclamer du gaullisme (sauf le Général lui-même qui n'a jamais approuvé ce terme). Après les gaullistes de gauche qu'on a déjà du mal à situer, voilà les gaullistes sociaux (voire socialistes ? au point où l'on en est ...). La rhétorique politique est décidément pleine d'acrobaties. Que l'on soit pour ou contre les positions libérales de François Fillon, il conviendrait d'appeler les choses clairement et d'éviter la récupération à travers des termes vides de sens. Le "gaullisme social" en est une parfaite illustration.

Publié le 05/12/2016 14:19  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Haut
La désinformation des politiciens médiocres  -  par reformedelajustice

Les coups bas pleuvent.

A la fin du dernier débat de la primaire, un politicien a dit devant les caméras qu'un des points du programme de François Fillon, concernant les fonctionnaires, était de les faire travailler plus pour gagner moins.

Pas du tout ! François Fillon propose de les augmenter en les payant 37 heures. Et que l'effort supplémentaire pour atteindre les 39 heures de travail par semaine ferait l'objet de compensations à négocier avec les intéressés. Incompétence ou coup bas de la part d'un détracteur de François Fillon ?

Dans l'après-midi qui a précédé ce débat, une jeune candidat à la présidence de la République a enfourché la vulgate commune en affirmant que François Fillon était conservateur. Alors qu'il apparaît clairement, au contraire, que son programme est audacieusement réformateur avec pour but d'améliorer au final la vie des Français (selon un gaullisme social qui a été sa raison initiale d'entrer en politique).

Dénaturer le sens, voire falsifier les termes du programme de François Fillon, en quoi cela c'est faire de la politique autrement ?

En répondant, par un courrier très sympathique, à l'envoi du livre de Gilles Bressière "L'horreur judiciaire (au nom du peuple français), François Fillon a montré qu'en plus d'avoir une vraie vision d'Homme d'Etat, qu'il était proche et à l'écoute des Français. Bravo !

Publié le 25/11/2016 09:04  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Haut

François Fillon au deuxième tour de la primaire de la Droite et du Centre.  

  J’ai souhaité ne pas avoir en politique de position partisane afin de toucher un large public.   Mais je dois révéler que la personne qui s’occupe de la promotion de mon livre a fait parvenir, le 1er février 2016, un exemplaire imprimé à François Fillon à l’adresse de son mouvement « La France Forte ».   Et François Fillon lui a répondu personnellement le 17 février, sur du papier à en-tête de l’Assemblée Nationale :

  « Chère Madame,

         J’ai pris personnellement connaissance de votre courrier daté du 1er février dernier, et j’ai parcouru avec intérêt l’ouvrage de Gilles BRESSIERE « L’horreur judiciaire (au nom du peuple français) » que vous avez eu l’amabilité de me faire parvenir. J’ai été très sensible à votre démarche.

         J’ai la conviction que la réponse de la Justice doit être à la hauteur des agressions que la société subit. Le sentiment d’impunité continuera de prospérer si le premier réflexe est de trouver des excuses aux délinquants, et si le second réflexe consiste à imaginer des sanctions qui écartent chez eux l’idée de devoir subir une réelle condamnation. A l’instar de Gilles BRESSIERE, j’estime que rétablir l’autorité de l’Etat est une priorité.

         Vous lui transmettrez mes remerciements pour l’envoi de son ouvrage car son regard est utile à ma réflexion.

         Touché pas la confiance que vous me témoignez, je vous prie de croire, Chère Madame, à l’assurance de mes respectueux hommages.

                                                                                     François FILLON »

    Lors de la primaire de la Droite et du Centre, je n’avais pas l’intention d’aller voter car je croyais aux prédictions des sondeurs et que c’était plié, avec le choix, au deuxième tour, d’Alain Juppé. L’annonce d’un frémissement des sondages en faveur de François Fillon m’a finalement poussé à me rendre au bureau de vote (et beaucoup ont fait comme moi).

    J’ai envoyé des mails et des SMS à mes amis pour leur expliquer mon soutien à François Fillon :

1°) Parce que François Fillon a lu mon essai et l’a apprécié.

2°) Parce qu’il a écrit un livre « Vaincre le totalitarisme islamique»* et qu’il veut protéger les chrétiens d’Orient.

3°) Parce qu’il veut réduire le nombre de députés et de sénateurs, etc. 

   Mon premièrement était humoristique, en fait, ma vraie première raison c’est ce qu’il a écrit page 193 de son livre « Faire » : « L’autorité de l’Etat ne sera rétablie que si l’on apprend à sanctionner les comportements abusifs des administrations et à respecter la bonne foi des administrés. » et page 198 : « Aucune société ne peut résister longtemps à l’impunité des délinquants et à la culpabilisation sournoise de ceux qui n’ont rien fait. » c’est ce qui a principalement déterminé mon adhésion à son projet politique.

    Le lendemain du premier tour j’ai reçu des mails et de SMS « Tu dois être content. », « Youpi ! », etc.

  Je leur ai répondu qu’évidemment j’étais bien plus que satisfait de cet incroyable premier tour, mais j’ai ajouté que tous les politiciens médiocres et les marchands d’illusions allaient maintenant se liguer contre François Fillon.   Ses adversaires politiques abuseraient de la caricature, de la dénaturation de son projet avec une effrayante désinformation déclamatoire soutenue par la mauvaise foi flamboyante d’orateurs talentueux.

  Ca n’a pas raté.

  Ils parlaient de « Droite rétrograde » pour qualifier le projet de François Fillon alors qu’il s’agit bien, pour lui, de « Droite audacieuse » et de « Droite sociale », celle dont Philippe Seguin en a été son mentor.

    La polémique fallacieuse sur l’IVG en est un triste exemple. François Fillon, pour des raisons morales, concernant sa famille et lui, ne la pratiquerait pas. En revanche il laisse les autres faire comme bon leur semble, avec ce souci de protéger la santé des femmes qui y auront recours. C'est bien la vision d'un homme d'Etat.

  Alors, ceux dont les neurones ne se sont pas allumés devant cette évidence, n'ont probablement pas lu son livre "Faire", ou bien que leur sectarisme et leur mauvaise foi atavique ont obscurci leur jugement.

  Je parie qu'on dira de François Fillon, à la fin de son mandat :

"Il ne savait pas que c'était impossible, alors il l'a fait."

* François Fillon est le seul candidat à l'élection présidentielle qui propose quatre mesures de bon sens pour lutter contre le fléau de l'islamisme radical (page 135 à 140 de son livre "Vaincre le totalitarisme islamique"). Concernant la montée du nazisme, pour comprendre l'aveuglement général, il cite Hannah Arendt (page 149) : "(...) la catastrophe n'avait pas été perçue au début par tous parce qu'elle était "dissimulée non par des réalités mais par des paroles trompeuses et parfaitement efficaces de presque tous les personnages officiels qui trouvaient, continuellement et dans de nombreuses et ingénieuses variantes, une explication satisfaisante des événements préoccupants et des craintes justifiées".  " Quand on vous dit que François Fillon a une vraie vision d'Homme d'Etat !

Publié le 23/11/2016 10:50  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Haut

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/11/16/01016-20161116ARTFIG00330-affaire-fiona-un-delire -paranormal-a-la-barre.php
Pour information, un pouvoir discrétionnaire est la possibilité donnée à un juge, en particulier au président d'une cour d'assises, de prendre, dans certaines circonstances, des décisions selon son appréciation personnelle, "avec sagesse et modération". Il exerce alors un "pouvoir souverain".


Dans le cas cité plus haut, ce pouvoir aurait besoin d'être limité : combien coûte à la collectivité la pantalonnade ayant consisté à faire venir à la barre pendant une demi-journée une medium et radiesthésiste qui prétendait avoir été "contactée" par Fiona (après sa mort bien entendu). Or le juge a considéré devoir continuer de questionner cette personne après qu'elle eut révélé qu'elle avait été entendu par le SRPJ, qu'elle avait rappelé pour lui faire profiter de ses nouvelles "lumières" : «Ils m'ont dit d'arrêter de les faire ch…», se désole le médium. Le président, intrigué: «Pourquoi ont-ils fait ça ?» Le témoin : «Je ne sais pas».

Si un président est adepte du paranormal à titre privé, ça n'a pas à déborder sur sa mission.

Publié le 17/11/2016 11:30  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Haut
Une justice sélective  -  par reformedelajustice

L’impunité en bande organisée.

« L’Etat-voyou » de Caroline Brun et Marie-Christine Tabet : « Pour encadrer les dérives de l’Etat-voyou, une institution veille (en théorie !) : la Justice. C’est elle qui est censée réguler les comportements répréhensibles et les sanctionner le cas échéant. Pourtant, la classe politique et l’administration bénéficient d’un régime d’exception, dont la raison est obscure et la permanence problématique. »

L’ancien procureur Eric de Montgolfier : « On pourrait rêver d’une justice républicaine, respectueuse et bien plus encore… Mais tant d’histoires m’ont démontré le contraire ».

http://m.huffingtonpost.fr/2016/11/09/interpelle-pour-exhibition-sexuelle-robert-rochefort-pas-poursuivi-affaire-sans-suite/?ncid=fcbklnkfrh pmg00000001

A comparer avec l’affaire « Denis Dejustys » (page 11 à 26 de l'essai « L’horreur judiciaire (au nom du peuple français) » de Gilles Bressière), condamné à une très lourde peine, et dont le réel délit semble d’avoir, uniquement, contrarié des promoteurs.

Le peuple en colère a ses raisons (que la raison ignore).

http://m.huffingtonpost.fr/michael-moore/cinq-raisons-pour-lesquelles-trump-va-gagner/?utm_source=Vi ber&utm_medium=Chat&utm_campaign=Private

Quel rapport entre l'absence manifeste d'éthique de l'élite et l'élection de Donald Trump ?     (Dans un pays où 85 % des richesses appartiennent à 5 % des habitants et où la pauvreté touche 50 millions de victimes de ce naufrage industriel occidental, provoqué délibérément, au seul profit de financiers insatiables).

En France, le nombre de faits liés à la délinquance, aux "incivilités" et aux agressions est minimisé (plaintes non prises en compte). L'autorité de l'Etat est remplacée par une politique du résultat fondée sur des statistiques enjolivées pour être présentables (afin d'offrir ainsi des primes indues à la hiérarchie). Le vécu et le ressenti de la population est diamétralement opposé aux annonces officielles. Le sentiment d'insécurité prédomine, y compris au sein de la police, il est lié à la faiblesse de la réponse pénale constatée par tous.

Alors quel autre moyen a le peuple, qui espère enfin pouvoir être entendu, que de renverser ainsi la table par un vote accablant ?

Vu le manque actuel d'écoute et de courage politique, un clown, et même un singe qui se présenterait au suffrage universel, recueillerait un nombre important de voix !

Publié le 11/11/2016 09:44  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Haut

C'est magnifique :

 Le député européen Modem Robert Rochefort, (salaire moyen d'un député européen :  12.341€ / brut / mois)  http://www.journaldunet.com/economie/magazine/1059791-le-salaire-des-politiques-et-des-elus/1059803- depute-europeen) directeur du Credoc http://www.robertrochefort.eu/mon-parcours/ numéro 2 du Modem jusqu'à l'affaire "malencontreuse" fin août de s'être fait prendre en flagrant délit d'exhibition sexuelle (s'être publiquement masturbé dans les allées du Castorama de Vélizy en regardant deux jeunes filles), molesté par un quidam scandalisé est donc passé en jugement.


Imaginons quelle serait la peine de cette infraction pour un quidam quelconque : flagrant délit d'exhibition sexuelle, le pénis en complète érection brandi dans un lieu public, sachant que la peine prévue après passage au tribunal correctionnel est selon l'article 222-32 du Code Pénal passible d'un an de prison et de 15000€ d'amende http://www.legavox.fr/blog/maitre-haddad-sabine/exhibition-sexuelle-sanction-attitude-impudique-7507 .htm#.WCREdySNaio


Pas pour Robert Rochefort qui bénéficie d'un "régime Spécial" de la Justice à son égard.Car moyennant la "reconnaissance de sa culpabilité", Monsieur Rochefort ayant "exécuté la composition pénale (mesure alternative à des poursuites) proposée par le Parquet et accepté la peine proposée" selon le parquet de Versailles qui "n'a pas souhaité préciser la nature de cette peine", l'affaire a été classée "Sans Suite".  http://www.lexpress.fr/actualite/politique/exhibition-sexuelle-le-depute-europeen-robert-rochefort-p laide-coupable_1849084.html#comments


Ainsi, Monsieur Rochefort considère que "ça fait du bien", et son avocat ne répond pas aux demandes de l'Express. Avec une telle "Justice", on est en droit de se demander s'il ne va pas poursuivre le quidam qui l'a odieusement brutalisé, alors qu'il était en état de stress, puisque c'était sa défense.
Monsieur Rochefort est donc autorisé tacitement à se masturber en public en regardant des jeunes filles quand il ressent un "état de stress" : il ne s'agit pas d'exhibition sexuelle. Moralité : il n'y a pas de Justice.

Publié le 10/11/2016 11:25  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Haut
Dissuasion ou non dissuasion  -  par Bressiere

Un officier de police m'a dit : "Quand on est délinquant il vaut mieux être jugé en France. Quand on est innocent il vaut mieux être jugé en Angleterre."

Pourquoi la plupart des policiers anglais ne sont pas armés ? Parce que la Justice britannique fonctionne bien et est dissuasive.

Pourquoi les policiers français, qui sont tous armés, souhaitent une législation plus souple sur la légitime défense  ? Parce que la Justice française fonctionne mal et n'est plus dissuasive. Le sentiment d'impunité prédomine chez les délinquants.

Publié le 02/11/2016 19:58  - aucun commentaire - aucun commentaire - Voir? Ajouter le vôtre ?   Haut
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 ] SuivantFin
Rubriques

Comment survivre dans un environnement hostile

Actualités judiciaires

Derniers billets
Archives
09-2018 Octobre 2018 11-2018
L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Vous êtes ici :   Accueil » Blog