Blog - Actualités judiciaires

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
 


Ces billets sont disponibles en format standard RSS pour publication sur votre site web:
http://www.horreur-judiciaire.info/enquete/data/fr-blog.xml

Actualités judiciaires

La délation un sport national ?  -  par Bressiere

Quatre millions de lettres de délation durant l'occupation allemande pendant la deuxième guerre mondiale...

1°) Ce n'est pas un délit dans l'état de la législation actuelle d'embaucher des membres de sa famille comme assistant parlementaire.

2°) Ce n'est pas un délit de vouloir se mettre à l'abri de la férocité du monde politique en travaillant très discrètement dans l'ombre d'un parlementaire. Ce n'est donc pas un délit que de ne rien révéler de son travail aux journalistes, d'autant que les missions d'un assistant parlementaire ne sont pas légalement définies et peuvent éventuellement ne faire l'objet d'aucun contrat de travail.


Très inquiétant pour la liberté démocratique : l'intrusion de la justice à l'Assemblée Nationale

Il est totalement anormal qu'une perquisition soit effectuée au sein de l'Assemblée Nationale. C'est une grave atteinte du pouvoir exécutif sur le pouvoir législatif.

Quant à la compromission d'énarques, approuvée par le pouvoir en place, dans la délation (et dans l'hallali qui s'en est suivie)  pour discréditer François Fillon, c'est encore un grave motif d'inquiétude.  

Le pouvoir médiatique politisé sait dénaturer habilement et insidieusement les faits

Quand Eric Emptaz, du Canard Enchaîné, dit benoîtement, lors de l'émission "C à Vous", que son hebdomadaire ne fait que de divulguer des faits, il dissimule la présentation tendancieuse de ses révélations, sous forme de feuilleton, avec des insinuations pernicieuses et surtout en affichant des montants bruts, arrondis aux nombres supérieurs, sur des durées passées sous silence (330 000 € bruts perçus sur 10 ans ça ne fait qu'environ 2 000 € nets par mois, ce qui n'a rien d'exorbitant pour une diplômée en droit).

Intoxication

Un journaliste d'une chaîne publique relaie le discours de François Fillon quand il déclare qu'il sera candidat jusqu'au bout, ce journaliste ajoute "jusqu'à quand ?". Ce n'est plus de l'information, c'est de l'intoxication. J'invite les auditeurs à relever tous ces commentaires tendancieux et ces petites phrases assassines qui brouillent l'information.Quelques rats veulent quitter le navire, ils sont l'objet de toutes les sollicitations médiatiques, alors que l'immense majorité restée fidèle à François Fillon est vouée à un silence forcé. Encore de l'intoxication !

   Emission "Envoyé spécial" sur 'France 2', le 2 février 2017

 En 2007 Pénélope Fillon accorde une interview à une journaliste anglaise dans un café :

     " Vous êtes-vous impliquée dans ses campagnes ou sa carrière politique ?
     -    Oui. Je l’ai fait… enfin en plus des enfants . Je l’ai toujours accompagné dans ses campagnes électorales, les meetings, pour aider. Je faisais ce genre de choses, je glissais des prospectus sous les portes... Parce que j’aime bien me mettre au fond de la salle et écouter les commentaires que les gens disent sur ses discours… C’est quelque chose que je faisais quand il était maire de Sablé. J’allais dans les associations de personnes âgées, des choses comme ça…
(le reportage est mis sur pause)
… Je n’ai jamais été son assistante ou quelque chose de ce genre."

Pénélope Fillon assistait aux meetings de son mari en collectant des informations utiles sur les réactions de l’auditoire mais elle n’était pas son assistante. On remarque que dans cette assertion la proposition principale décrit un travail utile pour son mari, la subordonnée conjonctive exprime l’inverse.
Les journalistes se focalisent sur la deuxième partie, d’autres auraient pu insister sur le travail d’aide qu’elle faisait pour assister son mari (peut-être souhaitait-elle rester discrète et travailler dans l'ombre ? Hypothèse non retenue par les journalistes alors que d'autres intervenants, interrogés auparavant dans cette émission, corroborent un important travail effectué par Pénélope, sans qu'elle se mette en avant).
On serait donc tenté de croire que cette présentation télévisée est tendancieuse et qu'elle alimente l’intoxication.

Dans mon livre « L’horreur judiciaire (au nom du peuple français) » au chapitre, page 37, « VOL 655 d’IRAN AIR » on voit comment des dizaines de passagers n’arriveront jamais à destination parce que leur avion a été abattu par des missiles tirés d’un bateau de guerre américain qui se croyait attaqué. L’équipage en était tellement convaincu qu’il n’analysait plus ce que qu’exprimaient les instruments !
Quand on veut abattre quelqu’un on fonctionne comme une diode en n’exploitant plus que les informations qui vont dans le «bon» sens !… Un avion abattu, à qui le tour ?

Post Scriptum : que pourrait-on penser de cette autre présentation, qui aurait pu aussi bien être faite, de l'interview de Madame Fillon par une journaliste anglaise en 2007 ? :

" Vous êtes-vous impliquée dans ses campagnes ou sa carrière politique ?
-    
Oui. Je l’ai fait... (etc.)"

Publié le 02/02/2017 13:13   Tous les billets   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Rubriques

Comment survivre dans un environnement hostile

Actualités judiciaires

Derniers billets
Archives
12-2017 Janvier 2018 02-2018
L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Actualités judiciaires