Blog - Actualités judiciaires

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
 


Ces billets sont disponibles en format standard RSS pour publication sur votre site web:
http://www.horreur-judiciaire.info/enquete/data/fr-blog.xml

Actualités judiciaires

François Fillon réclame une enquête  -  par Voltaire

Le savant Le Verrier a permis la découverte d’une nouvelle planète, Neptune, en étudiant les perturbations inexpliquées de l’orbite d’Uranus. « Tout se passe comme si… »  

Dans les affaires concernant François Fillon, tout se passe comme si… la justice était instrumentalisée, comme le suggèrent les révélations effectuées dans la presse deux jours après une perquisition alors que la loi impose le secret de l’instruction, ou encore les dates qui ont été habilement choisies pour des audiences afin d’influencer le choix les électeurs, etc.

Il n’est pas besoin de lire le livre à paraître, écrit par trois journalistes du ‘Canard Enchaîné’, pour s’interroger sur ces pratiques, il suffit de s’appuyer sur ce vieil adage policier : « cherchez à qui le crime profite ».  

Durant le quinquennat de François Hollande, la justice qui aurait dû, selon lui, être exemplaire, a laissé s’installer une dictature sournoise de magistrats idéologues qui ne respectent plus les lois votées au Parlement, et qui légifèrent, à la place des députés, selon leurs convictions personnelles. Le Président de la République semble se retrancher hypocritement derrière l’indépendance de la Justice en tentant de faire oublier que c’est lui et sa Garde des Sceaux, Christiane Taubira, qui ont placés au Parquet ces juges, membres du Syndicat de la Magistrature, politisés très à gauche.  

-         Nicolas Sarkozy a été mis en garde à vue toute une nuit, par une procédure abondamment médiatisée. Tout ça à cause d’une lecture tendancieuse de son agenda qui a induit une confusion entre Mesdames Ingrid Bettencourt (l’ancienne prisonnière des FARC) et Liliane Bettencourt (la milliardaire), par deux juges affiliés au Syndicat de la Magistrature.

-         Une procédure a été engagée à partir des écoutes téléphoniques de conversations entre Nicolas Sarkozy et de son avocat, Maître Herzog. Ces écoutes ont été diligentées par un autre juge affilié au Syndicat de la Magistrature. Et c’est un vrai scandale rappelant les pratiques de la STASI dans l’ancienne Allemagne de l’Est. Si ça doit faire jurisprudence, citoyen méfie-toi, tu risques de te retrouver entre deux gendarmes pour avoir plaisanté au téléphone. Par ailleurs, les lois mémorielles sont aussi critiquables : on n’a plus le droit d’être un mal-pensant déviationniste. Qu’un professeur d’histoire soit interdit d’exercer parce qu’il est négationniste ou salafiste, c’est à l’Education Nationale d’en prendre la responsabilité sur directives ministérielles, pourquoi pas ? En revanche une conversation de bistrot, quelle qu’en soit la teneur, ne devrait faire l’objet d’aucune poursuite. La liberté de penser implique la liberté d’avoir des idées erronées ou stupides.

-         Il n’est pas dans l’esprit des lois en France, d’appliquer une rétroactivité des lois notamment de règles instaurées en 2013 sur des pratiques parlementaires, antérieurement légales, et qui, de surcroît, ont concerné des centaines d’élus. Alors inculper de faux en écriture, à partir de documents saisis lors d’une perquisition (contraire à la séparation de l’exécutif et du législatif), concernant un emploi d’assistant parlementaire n’a aucun sens puisqu’il n’y a pas de définition légale ni d’horaires définis pour ce travail dont la rémunération est encore, légalement, à la discrétion de l’élu.

-         Autre scandale : celui de communiquer des informations, souvent non étayées, sur une instruction en cours. Cela devrait entraîner une sanction des magistrats instructeurs, voire l’annulation de la procédure en cours, pour dissuader les juges de s’affranchir du secret de l’instruction.  

En revanche l’omerta est totale sur la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron alors qu’il a avoué avoir gagné plus de 3.000.000 € de 2010 à 2013 et qu’il a estimé sa fortune, en 2014, à environ 150.000 €. Conclusion : soit il a dilapidé (un smic par jour) presque tout son argent, et c’est inquiétant sur ses capacités de gestionnaire, soit il a dissimulé cet argent et c’est inquiétant sur son honnêteté.  

TOUT SE PASSE COMME SI … La Justice est bien instrumentalisée pour disqualifier des candidats politiquement contraires au pouvoir actuel et protéger ceux dont les idées sont agréées 'bien-pensantes'.    

François Fillon a eu raison de vouloir une enquête même s’il s’est appuyé sur une lecture approximative de l’ouvrage à paraître des trois journalistes du ‘Canard Enchaîné’. Souvenons-nous du mentor de François Hollande, François Mitterrand, qui instrumentalisait tous les moyens policiers mis à sa disposition, pour faire diligenter des écoutes téléphoniques totalement illégales sur des journalistes ou des écrivains (Jean Edern-Hallier, entre autres, dont il craignait les écrits sur l'existence de Mazarine, sur son passé vichyste et sur son cancer).

PS : Dans les émissions "C dans l'air", les téléspectateurs sont invités à poser des questions ou a faire des réflexions par SMS en composant le numéro 41555. Quand le sujet concerne l'élection présidentielle, cette question qui est régulièrement envoyée : "Macron a avoué avoir gagné plus de 3 millions d'euros entre 2010 et 2013. En 2014 il a déclaré un patrimoine d'environ 150 000 euros. A-t-il dilapidé sa fortune ou l'a-t-il dissimulée ?n'est jamais posée aux intervenants, telle qu'elle, ni n'apparaît en sous-titre déroulant. Les journalistes du service public sont-ils vraiment impartiaux ?

Commentaire anonyme : François Fillon a bien raison de réclamer une enquête sur le cabinet noir de François Hollande.

Cabinet noir 'Canada Dry' : Le journaliste Yves Thréard devait se sentir bien seul dans une émission 'C dans l'air' où il exprimait courageusement, sans jamais parler de cabinet noir, que dans le livre à paraître des trois journalistes du 'Canard Enchaîné', les réseaux d'information du Président de la République ressemblent à un cabinet noir, fonctionnent comme un cabinet noir. Mais, jouant sur les mots, ce n'est pas un cabinet noir selon le journaliste, coauteur du livre, qui s'est rétracté. Venant d'une enquête approfondie du 'Canard Enchaîné' cette révélation d'un cabinet noir, si elle se confirmait, serait bien ravageuse. Constatons qu'il y a d'autres sources autour de ce livre qui expriment plus crûment la même chose :  https://www.valeursactuelles.com/politique/info-va-cabinet-noir-ce-livre-qui-met-en-cause-francois-hollande-75001

Publié le 24/03/2017 13:01   Tous les billets   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Rubriques

Comment survivre dans un environnement hostile

Actualités judiciaires

Derniers billets
Archives
09-2018 Octobre 2018 11-2018
L M M J V S D
01 02 03 04 05 06 07
08 09 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Actualités judiciaires